Alarme piscine : sécuriser sa piscine en location saisonnière

Piscine de la villa Cocoa Surf
Alarme piscine, d'autres alternatives s'offrent à vous pour séuriser la piscine de votre lcoation saisonnière.

En dehors de l’alarme piscine, d’autres alternatives s’offrent à vous. Avoir une piscine en location saisonnière est un avantage indéniable car dans les destinations dites de soleil. En effet, elle est un équipement déterminant dans le choix des voyageurs. Néanmoins si la piscine peut vous permettre d’augmenter votre taux d’occupation, encore faut il se conformer à la législation qui encadre l’installation et l’utilisation des piscines. Aussi, VillaVEO vous propose dans cet article un point sur ce que vous devez impérativement savoir sur les piscines en location saisonnière.

Quelles sont les piscines concernées ?

Selon l’article L.128-1 du code de la construction et de l’habitation,  » les piscines enterrées, non closes, privatives à usage individuel ou collectif, doivent être pourvues d’un dispositif de sécurité normalisé visant à prévenir le risque de noyade ». Cette réglementation s’applique donc à toutes les piscines privées à usage individuel ou collectif de plein air, dont le bassin est enterré ou semi-enterré. En d’autres termes, les piscines concernées sont les suivantes :

  • les piscines des hôtels, des villages vacances, des campings, des locations de vacances, des chambres d’hôte
  • les piscines familiales (situées chez des particuliers pour leur usage personnel, ainsi que les piscines situées dans des résidence

En tant que propriétaire d’une location de vacances en saisonnier disposant d’une piscine vous êtes donc concernés ! Seules les piscines ci-après ne sont pas concernées par cette réglémentation :

  • les piscines situées dans un bâtiment ;
  • les piscines posées sur le sol, gonflables ou démontables ;
  • les établissements de natation (piscines réglementées par la loi du 24 mai 1951) qui sont d’accès payant et font l’objet d’une surveillance par un maître nageur.

Quels sont les dispositifs pour sécuriser ma piscine en dehors de l’alarme piscine ?

Sécuriser ma piscine en location saisonnière

La villa frangipanier est sécurisée par une barrière de protection.

Pour sécuriser son bassin, l’alarme piscine est le format auquel on pense par défaut, pourtant d’autres alternatives existent.
Depuis le 1er janvier 2006, votre piscine doit être sécurisée par l’un des quatre dispositifs ci-dessous :

1. La barrière de protection :

Elle doit disposer d’un système de vérouillage empêchant les enfants de moins de 5 ans d’accèder au bassin. Elle doit répondre à la norme NF P 90-306

2. La couverture de sécurité :

Elle est installée pour empêcher l’immersion involontaire d’un enfant de moins de 5 ans. Elle doit également résister au franchissement d’un adulte et ne pas provoquer de blessure. Son installation doit répondre à la norme NF P 90-308.

3. L’abri :

Disponible sous plusieurs formats (amovible, télescopique, fixe, repliable ou gonflable), quelque soit celui choisi, il doit être conforme à la norme NF P 90-309. L’abri doit impérativement être refermé après l’utilisation du bassin.  L’abri ne doit pouvoir être retiré que par un adulte.

4. L’alarme piscine :

Active 24h/24h, elle doit détecter la chute dans la piscine d’un enfant à partir de 6 kg. Elle doit répondre à la norme (NF P. 90-307).

Quel disposif de sécurité choisir pour ma location saisonnière ?

"<yoastmark

Les vacanciers plébiscitent davantage la barrière de protection. Selon eux, une alarme n’empêche pas l’immersion d’un enfant. Elle prévient une fois que l’incident s’est produit mais ne constitue en rien une barrière physique. De plus, les systèmes d’alarme peuvent se déclencher de manière intempestive (lorsqu’il y a trop de vent par exemple). Ainsi, bien que moins esthétique aux yeux des propriétaires, la barrière de protection est un système de protection à la fois efficace et peu économique (possibilité d’installer des barrières de filet souple). Si vous optez pour une alarme piscine, pensez à expliquer son fonctionnement aux locataires et tâcher de privilégier les sytèmes de bornes laser qui permettent d’établir un périmète de protection avec quatre rayons optiques comme à la villa Montabel. Le système s’enclenche dès qu’une personne franchit la zone délimitée et une alarme retentit. Cela permet de prévenir de l’accident avant même qu’il ne se produise.

Quels risques j’encours si ma piscine n’est pas sécurisée ?

L’absence de système de protection est lourdement sanctionné : 45 000€ pour des personnes physiques et 225 000€ pour des personnes morales. Par ailleurs, en cas d’incident les sanctions sont nettement plus importantes aussi veillez toujours à ce que votre piscine en location saisonnière soit correctement sécurisée.

Lors de votre état des lieux d’entrée, montrez au locataire le dispositif de sécurité utilisé. Si il s’agit d’une alarme explicitez le fonctionnement et tester là devant les locataires. De plus, informez également les locataires que les parents doivent rester vigilants à leurs enfants en bas âge ou aux personnes ne sachant pas nager malgré le dispositif de sécurité installé. Si vous ne procédez pas vous même au check-in de votre location, transmettez à la personne en charge de l’accueil les informations à fournir aux locataires au sujet des installations piscine et des dispositifs de sécurité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de vous identifier * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.