Le musée de la banane

Ah la banane, impossible de séjourner en Martinique sans déguster ce fruit dont on compte plus de 1000 variétés à travers le monde et sur lesquelles seulement 300 sont comestibles. D’origine d’Asie du Sud Est, c’est seulement au XVI ème siècle que les premiers plans de banane seraient apparus dans les Caraïbes… Depuis la notoriété du fruit s’est accrue en Martinique à tel point qu’un musée lui est désormais consacré !  Niché dans la  campagne de Sainte Marie, petite ville de la côte Atlantique, le musée de la banane s’articule autour de deux espaces.

SDC10681 [Photo blog]

A l’intérieur d’une grande bâtisse en pierre, une exposition en trois langues (français, créole et anglais) retrace la vie du fruit, de l’arbre au panier. Les larges panneaux nous apprennent que le bananier est une herbe géante, constituée à 90% d’eau  qui ne pousse que dans les régions tropicales et qu’à l’état sauvage les bananes sont loin de ressembler à celles que nous consommons aujourd’hui. Constitué à l’origine de graines noires, c’est l’action de l’homme qui a progressivement transformé les bananes en un fruit savoureux à pulpe.

SDC10683 [Photo blog]

La plus consommée porte le nom de Cavendish ou « banane cochon », comme quoi avant de se retrouver dans nos paniers, la banane faisait le bonheur de nos amis les bêtes ! Il en est produit  plus de 15 millions de tonnes par an, en faisant ainsi le fruit le plus consommé au monde ! Plébiscitée pour sa chair sucrée, la banane est aussi utilisée dans la pharmacopée traditionnelle ; la pulpe en cataplasme pour la cicatrisation, les feuilles en décoction pour les crises de foie … Un fruit aux mille vertus, à tel point qu’une marque française « Kadalys » s’est inspirée de la phytothérapie créole pour développer une gamme de soins à base d’actifs de banane. Trêve de parenthèse cosmétique , place à la suite de la visite du musée !

SDC10691 [Photo blog]

A l’extérieur, vous évoluez dans un jardin en suivant un petit chemin qui slalome entre une multitude d’espèces de bananes : M’Bouroukou (du Cameroun), Musa Balbisiana (d’Asie), Monthan (d’Inde), Benedetta (Philippines)…Les bananiers sont facilement identifiables grâce aux panonceaux mentionnant le nom et les caractéristiques des espèces. Une fois la visite du jardin terminée, vous pouvez vous arrêter dans les petites échoppes colorées pour remplir vos paniers de produits à base … de banane : ketchup, farine, chips, liqueur, etc.

SDC10694 [Photo blog]

Enfin, nous vous conseillons de faire une pause déjeuner à « la bananeraie «, le restaurant du musée qui fait la part belles à la cuisine créole en valorisant avant tout la banane : cassoulet de banane, tarte à la banane … et si vous n’avez pas le temps de déjeuner, arrêtez vous simplement pour un cocktail ( de 4€ à 8€) , l’un de nos préférés le Banania : banane, lait , chocolat, sirop de canne !

Le musée de la banane

Adresse : Habitation Limbé, Quartier Fourniols, 97 230 Sainte Marie
Téléphone : 05 96 76 27 09
Email : museedelabanane@orange.fr
Site Internet : www.museedelabanane.fr

Ouvert du lundi au dimanche: de 9h à 16h30

 

Adulte : 7€
Enfant : 5€

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de vous identifier * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.