5 réflexes pour allier surf et respect de l‘environnement

Surf environnement
Plage jonchée de déchets

Surf et environnement sont étroitement liés, effectivement, l’environnement constitue le terrain de jeu des surfeurs. C’est pourquoi il est important de le préserver. Je vous propose dans cet article 5 actions très simples à respecter pour limiter votre impact sur l’environnement en Martinique, applicable sur toute la surface du globe !

Surf et environnement réflexe n°1: Je me rends au spot de surf en covoiturage ou en transport léger

J’opte pour un transport 0 émission

En Martinique, difficile de se passer de la voiture. Toutefois, si vous n’êtes qu’à un ou deux  kilomètres d’un spot, optez pour le vélo, si vous avez l’occasion d’en louer un. Deuxième option : Allez-y à pied : Les accessoires dans le sac à dos et la planche à la main, vous économiserez en essence et éviterez la quinzaine de minutes à tourner en rond pour trouver une place de stationnement !

En louant un hébergement près de l’Anse Bonneville à Tartane, vous aurez accès à tout type de vague ! Trois spots sont accessibles à pied ou en vélo : L’Anse Bonneville, l’Anse l’Etang et le spot de Pelle-à-Tarte. Retrouvez plus d’infos sur mon article sur les spots de surf en Martinique. Enfin, pour les plus expérimentés, à partir de l’Anse Bonneville, Pelle-à-Tarte demande seulement 15 minutes de rame.

Venez au spot en covoiturage

La Martinique est une petite île où la voiture est omniprésente. Alors, si vous projetez de passer la journée sur un spot éloigné de votre hébergement pensez au covoiturage. Les surfeurs sont généralement très chaleureux en Martinique. Ainsi, il vous suffira d’une journée pour faire des connaissances. N’hésitez donc pas à proposer une journée surf, planches sur le toit, vous économiserez en essence et favoriserez les belles rencontres !

Surf et environnement réflexe n°2: Je ramasse les déchets

Surf environnement

Dessin d’un jeune enfant alertant sur les déchets et publié sur un panneau à la plage de l’Anse Bonneville

C’est plutôt simple comme réflexe, et pourtant ! Ce n’est pas parce qu’en Martinique, les plages ne bénéficient pas toutes de poubelles qu’il faut laisser ses déchets sur site ! Ayez le bon réflexe en stockant vos déchets dans vos sacs, poches, mains jusqu’à ce que vous trouviez un endroit où jeter vos déchets. Aussi, lorsque vous prévoyez de manger sur la plage, pensez à prendre avec vous un sac poubelle. Vous êtes responsables de vos déchets ! Pour rappel, une cigarette met de 1 à 2 ans pour se dégrader, une canette en acier 100 ans , un sac plastique 450 ans….

Surf et environnement réflexe n°3: J’utilise des produits biodégradables

Que ce soit pour la peau ou pour la nature, les produits chimiques sont nocifs.

La crème solaire

De nombreuses crèmes sont constituées d’oxybenzone et d’octinoxate. Il s’agit d’agents chimiques responsables de la disparition des coraux. Pensez à vous procurer une crème naturelle dénuée de ces composants. Elle sera bien évidemment meilleure pour l’environnement mais aussi pour votre peau.

La wax

La wax habituelle est fabriquée à partir de différents types de cire  présentant des composants chimiques très nocifs. De nombreuses marques ont rectifié le tir en se positionnant sur la vente de bio-wax. La bio-wax est composée d’éléments naturels tel que la cire d’abeille, l’huile de coco ou encore la sève de pin et est tout aussi efficace ! Seconde solution : Créez vous-même votre wax ! Retrouvez un DIY simple sur le blog de I love Beach.

La planche de surf

Les planches de surf traditionnelles sont réalisées avec des matériaux très toxiques. Ces composants nocifs sont présents dans la résine, dérivée de pétrole. Elle est d’ailleurs cancérigène et quasiment impossible à recycler. Ainsi, aujourd’hui, les shappers innovent et vous offrent d’autres alternatives pour surfer tout en étant ecofriendly.

    • Les planches en liège inventées par l’entreprise notox
    • La planches de surf aux champignons, lancées par l’entreprise américaine Ecovatice Design
    • Les planches de surf aux algues conçues par Artic Foam
    • Les planches de surf écologiques Nomads Surfing
    • La planches de surf à la résine quasi 100% naturelle fabriquées par l’entreprise américaine Solid Surfboards

La combinaison et les accessoires

Les combinaisons de surf sont dérivées du pétrole donc impossible à recycler. Heureusement, en Martinique on surfe sans combinaison (au maximum) ! Pour les chaussons, optez pour du « naturalprene » ou de l’ « Eicoprene« .  Le caoutchouc naturel (latex de l’hévéa) compose le premier. Tandis que le deuxième est fabriqué à partir de calcaire et de pneus recyclés. La marque Picture Organique Clothing conçoit et commercialise ce type d’équipement.

Surf et environnement réflexe n°4: J’utilise des cendriers de poche

Surf environnement

Cendriers de plage sur la « Tit plage » à Tartane

De plus en plus de plages de la Martinique disposent de cendriers de poche. Par exemple, la plage de l’Anse Bonneville possède effectivement ses cendriers. Porté par le surfshop Itacaré, ce projet vise à sensibiliser les fumeurs sur l’importance de ne pas jeter son mégot de cigarette au sol. Le mégot de cigarette est l’un des pires fléau de la mer et des plages. En effet, ses composants chimiques peuvent mettre des dizaines d’années à se décomposer. Ensuite, des chercheurs ont trouvé des traces de composants des mégots de cigarettes dans certains animaux marins (notamment tortues et oiseaux). Aussi, lorsque que vous arrivez sur la plage prenez avec vous un cendrier (voir l’image) et remettez-le à ça plage lorsque que vous quittez la plage.

Cependant, toutes les plages ne sont pas équipées de ce genre de dispositif, surtout les spots les moins connus. Alors n’hésitez pas à vous créer un cendrier de poche et à l’apporter partout avec vous !

Surf et environnement réflexe n°5: Je fais attention à la flore et à la faune du spot

Surf environnement

Plage des surfeurs ou « Tit plage »

Le piétinement entraîne une diminution de la biodiversité. En Martinique, notamment sur la plage des surfeurs (Anse Bonneville), le paysage ne ressemble en rien à celui d’il y a une vingtaine d’années. L’Office National des Forets met en garde face à l’impact des passages intensifs de l’Homme. Que vous soyez résident, ou en vacances, respectez ces règles lorsque vous êtes sur un spot:

  • Se garer seulement sur les emplacements prévus à cet effet
  • Ne pas faire de feu
  • Préserver les espèces végétales (pas de cueillette, pas de mutilation d’arbre)
  • Ne pas faire de camping dans les lieux où c’est interdit
  • Respecter les zones interdites au passage

En conclusion, n’oubliez jamais que c’est à vous de vous adapter à l’environnement et non l’inverse.

Si vous voulez continuer à surfer dans des endroits aussi paradisiaques, adoptez dès maintenant ces petits geste simples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de vous identifier * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.